Manifestation du 5 décembre. Dégradations et affrontements dans le centre-ville

Publié le 05/12/2019 à 17 h 24 min - Modifié le 05/12/2019 à 17 h 31 min Actualités Mathieu

Près de 15 000 personnes ont défilé ce jeudi 5 décembre dans le centre-ville de Rennes contre le projet de réforme des retraites. En marge du cortège officiel, des militants d’ultra-gauche ont commis des dégradations et affronté la police à plusieurs reprises.

Le cortège s’est élancé vers 11h15 sur le tracé initialement prévu. Rapidement, sur les quais, les militants d’ultra-gauche n’ont pas emprunté le cheminement annoncé.

Au sein du cortège, personnels soignants, cheminots, infirmières, enseignants, pompiers empruntent ensuite République, la place de Bretagne, le boulevard de la Liberté, avant de revenir vers l’esplanade Charles De Gaulle.

Les premières dégradations menées par des casseurs ont eu lieu sur les quais sur une agence BNP Paribas, puis sur toutes les agences bancaires, immobilières, d’assurance du parcours. Deux 4×4 garés boulevard de la Liberté ont également été vandalisés.

De retour sur l’esplanade, les militants d’ultra-gauche ont relancé un cortège avant d’affronter les forces de l’ordre rue du Maréchal Joffre durant de longues minutes. La police a alors fait usage de grenades lacrymogènes.

Au moyen d’un camion lanceur d’eau, les manifestants refusant la dispersion ont été repoussés vers la rue de l’Alma et le sud de la gare. Les accès à la gare ont été fermés en milieu d’après-midi pour éviter les intrusions.

Les bus qui roulaient aujourd’hui ont repris leur itinéraire habituel vers 15h15. C’est seulement vers 16h que le calme est revenu. Les employés de la ville s’affairaient déjà à nettoyer les dégâts rue d’Isly, zone de départ des navettes pour les Transmusicales.

Retour en images sur une après-midi de mobilisation.

   

Commentaires