Une nouvelle manifestation marquée par des heurts dans le centre-ville de Rennes

Publié le 23/02/2019 à 19 h 34 min - Modifié le 21/03/2019 à 12 h 06 min Actualités Mathieu

Les forces de l’ordre s’attendaient à des heurts dans le centre-ville ce samedi, et ce quinzième samedi de mobilisation a été marqué par de nombreux affrontements.

Rassemblement à République

Les gilets jaunes s’étaient donné rendez-vous à République pour 14h.

Quelques dizaines de manifestants se sont alors dirigés spontanément vers les forces de l’ordre rue de Rohan pour leur remettre des roses.

Les manifestants sont ensuite rapidement partis en cortège en direction de la Place de Bretagne, le centre historique étant bloqué par les CRS.

Premiers heurts rue Maréchal Joffre

Le cortège a ensuite emprunté le boulevard de la Liberté, fait le tour de l’esplanade Charles De Gaulle, puis tenté de rejoindre République via la rue Maréchal Joffre.

C’est autour de 15h que le premier face à face avec les forces de l’ordre a éclaté à l’angle Maréchal Joffre – Boulevard de la Liberté. Des dizaines d’individus se sont masqué le visage, la police a alors fait usage de gaz lacrymogène.

Les gilets jaunes ont ensuite joué au chat et à la souris avec les forces de l’ordre tout le reste de l’après-midi, restant principalement dans le secteur Maréchal Joffre – République – Charles De Gaulle.

Plusieurs agences bancaires ainsi qu’une agence immobilière ont été visés par des casseurs.

De nombreuses poubelles ont été enflammés, notamment rue Maréchal Joffre ou encore à République.

L’hélicoptère de la gendarmerie a une nouvelle fois survolé le centre-ville durant la majeure partie de l’après-midi. Un face à face a également eu lieu en fin d’après-midi. Des manifestants ont été repoussés du centre-ville en direction de la rue de l’Alma.

À 18h30, la majorité des manifestants avait quitté les lieux.

Des interpellations et des blessés

Les forces de l’ordre ont procédé à près de 26 interpellations dans la capitale bretonne. La police a annoncé sur Twitter que huit fonctionnaires de police ont été blessés, ainsi que cinq manifestants.

La manifestation aura rassemblé près de 2000 manifestants au plus fort de l’après-midi.

La prochaine manifestation régionale est annoncée à Nantes.

À lire aussi

Commentaires